disponibles


There are no translations available.

Deducima-PtitComptoir

 
There are no translations available.

 titre-site

 Création déambulatoire théâtrale et sonore pour l’espace public

 Photos-invit


Une aventure au cœur de nos perceptions qui tissent nos relations...


Trois “traceurs” ont rendez-vous avec “la ville cerveau“. Ils filent “leurs cubes aux corps“

Ils tracent au coeur des méandres de cette matière grise.

Grâce aux connections synaptiques, ils redécouvrent les corps vivants, le public, pour faire miroir, puis mieux fouiller,

trouver à l’intérieur et ressortir à l’extérieur. Ce va et vient relationnel dévoile les pistes de

l’empathie et les portes de l’émotionnel…

 

 

 


Ils nous ont accompagné : Les ateliers Frappaz CNAR, Le Citron jaune CNAR, ville d’Arles, Conseil général 13, Conseil régional PACA, Direction Régionale des Affaires

Culturelles PACA, l’ADAMI,...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Eléphant vert + Traceurs ou les trottoirs du cerveau

 

 
There are no translations available.

Au pied de mon Arbre

 


 


LECTURES SCIENTIFIQUES THÉÂTRALISÉES

 


La Compagnie Hiélos en collaboration avec la Cie L’éléphant Vert

 

 

 


L’arbre… qu’est-ce qu’un arbre ? Quelle définition, quelles caractéristiques ?

Une invitation à la promenade auprès de ces êtres vivants étranges, fixes, pour certains immenses, millénaires, voire potentiellement immortels, si différents de nous, de nos espèces animales mobiles, rapides,

éphémères.  Deux interprètes vous font partager leur émerveillement, leurs étonnements, les questions que posent les textes scientifiques ou poétiques.

Découverte d’un monde inattendu, complexe, indispensable à la vie sur terre : Les arbres… vous ne les regarderez plus de la même façon !

Une découverte de la nature autrement, avec deux comédiennes.

 

 

 

 

 photArbreInternet

 

Des textes de Francis Hallé, de J. H Fabre, Robert Bourdu et bien d'autres ...

 

L'architecture de la lecture est la suivante :

Arbres coloniaires et unitaires

l'immortalité potentielle

le tronc, le bois

la nourriture des arbres

les mycorhizes

 

contact : Compagnie Hiélos, This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it , 06.12.39.94.73, 04.90.47.77.04

 

 

 

Selon les publics des « bonus « sont à choisir par les spectateurs ou à tirer au sort : la communication entre les arbres, la sexualité des arbres, développer les mycorhizes, etc…

Nous mettons notre bibliographie à disposition des spectateurs à la fin de la lecture.

Lectures :

- Tout public

          en 2 temps et dure 1h30 et peut être suivi d’un débat :

                 - la lecture proprement dite : 50 mn

                 - un temps convivial de dégustation de produits du terroir issus de l’arbre :

                   jus de « pommier », de « pêcher », huile « d’olivier »,pâte « d’amandier », tapenade, pâte de « cognassier » etc…

- Scolaires,  3 temps pour 2h30 :

                 - la lecture proprement dite : 50 mn

                 - un temps convivial de dégustation de produits du terroir issus de l’arbre :

                   jus de « pommier », de « pêcher », huile « d’olivier », pâte « d’amandier », tapenade, pâte de « cognassier » etc…

                 - l’intervention d’un scientifique suivie d’un débat :

                   les thèmes développés lors de cette intervention participative, afin de remettre en contexte la biodiversité et les

                   écosystèmes, seront :

                   programme génétique de croissance et de développement du végétal et différences avec celui des humains ;

                   l’arbre, un amas de polluants, épurateur d’air ;

                   perspectives de recherches et d’actions scientifiques à mettre en place.

 

  Tournée 2014:

 

 Le  24  mai - Parc des Alpilles (13)

 

 Le 22 juin - Parc de Camargues (13)

 

  28 septembre - Mas de la Cure (13)

 

 

 

 

 

L'Eléphant vert - Théâtre de rue/Street théâtre

 

 

 

 

 

L'Eléphant vert - Théâtre de rue/Street théâtre 

 
There are no translations available.


L'EMPORTE-VOIX

 

Intervention théâtrale et sonore

créée sur mesure pour les rues de votre village

 

emportevoix visuel

 

 

 

 

Un temps de rencontre...

Nous, gens d’ailleurs, allons absorber comme des éponges les mémoires, les sensations, les émotions, (...) :

Temps de rencontre individuels avec des habitants de tous âges, et enregistrement de leur parole ;
Temps de rencontre avec un village habité, marqué, par ses occupants.

Nous intéresse non pas ce qu’ils ont fait mais qui ils sont, comment ils habitent leur territoire et sont habités par lui.

 

... et un temps de restitution.

Après passage au tamis de cette matière brute récoltée, composition de dialogues fictifs, conception d’une mise en rue,

un temps de restitution est proposé :“Mettez vos yeux dans vos oreilles”...
Sur le seuil d’une salle, le public est accueilli par des guides, récolteurs de paroles de la Coopérative des voix.

Ces derniers proposent pour commencer une écoute de voix du village (“collectes classées monuments phonotiques”) dans la pénombre.

Suivra une promenade guidée en petits groupes dans le village pour écouter aux portes et, pour finir, un partage gustatif d’après une recette locale fournie par un(e) habitant(e).

 

 

 

 
 
 
 

 

 

 

 

NOTE D’INTENTION 

 

Cette intervention, réalisée en 2011/2012 pour le village de Portel-des-Corbières (11), nait suite à la carte blanche offerte à la compagnie L’Eléphant Vert
par le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise,  dans le cadre des Archives du sensible : « Les Archives du sensible (ADS) ont pour but de recueillir les paroles vives de ceux qui,
habitant le territoire autant qu’habités par lui, « … » ont constitué l’identité du territoire. Véritables arpenteurs de mémoire, les membres de l’équipe des ADS explorent, restituent et transmettent par une
production éditoriale féconde et multi support (écrit, son et image), les richesses d’un patrimoine matériel et immatériel, afin de porter un regard neuf, créateur de sens, sur le territoire. Le patrimoine n’est pas figé, il se réinvente jour après jour… ».

elephantvert_portel

Guidés depuis de nombreuses années par le plaisir du son, élément moteur de nos créations, nous récoltons ici avec gourmandise les voix, sensibles autant aux paroles et leurs sens qu’au tapis volant qu’est l’accent  régional qui les met en mouvement :  
Les paroles sont de la musique” (J.M.G Le Clésio).  


Nous proposons d’offrir des Portraits sonores de villages, une « photo sonore » d’un moment du village : comment est-il habité, teinté, transformé par ses occupants? Comment et pourquoi habite-t-on un lieu, l'investit-on d'une part de nous même, et comment devient-il point de gravité de notre quotidien?

Restitution subjective, même s’il est essentiel pour nous de rester fidèles aux paroles confiées. Tentative de révéler un « point d’écoute » à l’instar d’un « point de vue »...
Nous ne prenons pas ces paroles pour les « expatrier » mais pour les faire entendre dans leur contexte et leur offrir un nouvel angle d’écoute, aux oreilles et aux yeux de tous : après avoir écouté et enregistré individuellement les paroles d’habitants, nous construisons des dialogues qui seront restitués, donnés à entendre sur le pas des portes du village.

Les histoires vraies, vécues et dites par les habitants eux-mêmes, sont la matière vivante chaque fois renouvelée des représentations théâtrales et sonores de « L’Emporte-voix ».
Les voix des habitants deviennent actrices, les formes et les couleurs du village constituent le décor, …

La parole nécessite d’ouvrir la bouche, la rencontre demande qu’on ouvre la porte.


 

 

 

 

NOTE DE MISE EN SCENE

Réceptacles, nous sommes aussi amplificateurs et metteurs en scène des ces histoires confiées.
Fidèles à notre démarche « théâtre et son », où le son stimule l’imaginaire et crée l’image, nous utilisons les rues du village pour y inscrire « le paysage de voix récoltées » :
Un à deux personnages de guides et un personnage fictif « local» (que nous créons en fonction de l’identité du village et interprété par un/e comédien/ne), nous permettent de tisser un lien de porte en porte.

Nous intégrons également au moins un élément fort du patrimoine matériel ou géographique, mais surtout nous jouons chez (cadre de fenêtre, pas de portes…) et avec les habitants, pour l’occasion auteurs et acteurs d’eux-mêmes. (Un à deux habitants se prêtant au jeu et nous permettant ainsi ponctuellement de passer du différé au direct, jonglant avec ces deux modes de diffusion).

“L’Emporte Voix” est une forme adaptée et réservée aux rues des villages (maximum 2000 habitants et possédant une école), visant à stimuler une circulation entre les habitants, tant par le flux verbal que par le flux pédestre.

 

Rétablir le flux de la parole partagée pour réactiver le flux entre l’Espace public et l’Espace privé...

 

Nous voilà sur le seuil de la porte…….

 

 

CRITIQUE DE SYLVIE T., SPECTACTRICE DE L'EMPORTE VOIX DE PORTEL-DES-CORBIERES, le 1er avril 2012

"Milieu d’après-midi, déjà estival. A travers les vignes je glisse sur le ruban goudronné vers Portel des Corbières.
Pour entendre des voix ouvrir les portes de la mémoire d’un village, rendez-vous est donné salle Chantefutur, voilà qui est déjà réjouissant.
elephantvert_portel4 En haut de l’escalier, on entre dans les voix comme on entre dans la mer. Voix chaleureuses et animées qui suggèrent davantage une fête de famille qu’un regroupement d’avant spectacle. A elles se mêlent d’autres voix, pour l’heure sans corps visible, fragments d’enregistrements réalisés au fil des mois 2011 par la compagnie L’éléphant vert auprès d’habitants du village. Ces personnes de tous âges qui habitent une porte racontent ce qu’évoque pour eux ce mot. Le nom de PORTEL a pour origine le mot latin "Portelus" (petite porte) en raison de l'étroite ouverture rocheuse par où s'écoule la Berre dans la plaine vers les étangs, et qu'enjambe le pont de Tamaroque.Les voix d’enfants en disent bien davantage que les voix plus adultes sur cette notion, et avec quelle richesse d’entendement !
Les stars d’un jour ont traversé plus de quatre vingt printemps mais ont l’énergie de la sève en cette saison. « Vous me vieillissez ! » reproche malicieusement l’une d’entre elles à la personne venue lui proposer une chaise.
 

Marion Thiba prévient : « il ne s’agit pas d’un spectacle mais d’une expérience. L’expérience, le mouvement même de la vie.» Me voilà de plus en plus réjouie. « Il est habituel de protéger le patrimoine matériel, mais il existe aussi un patrimoine immatériel dont la mémoire fait partie », précise MarionThiba qui depuis longtemps en prend soin. « La compagnie L’éléphant vert nous propose aujourd’hui une action artistique de conservation de ce patrimoine immatériel.»
L’expérience se déroulera en deux temps : dans la pénombre d’une salle aux fenêtres obturées pour nous aider « à mettre nos yeux dans nos oreilles », nous écouterons d’abord un montage de dix minutes réalisé à partir d’interviews d’habitants de Portel. S’en suivra une déambulation dans le village mise en forme comme une succession collective d’oreille collée aux portes grâce à un « capteur de sons » permettant de saisir des bribes de conversations privées qui se tiennent derrière les portes closes.

 

elephantvert_portel5

                                                                                                    repérés !

 elephantvert_portel2  
elephantvert portel7 Au détour d’une rue, à un premier étage, la présence remplace l’enregistrement, le cadre d’une fenêtre pour cadre de scène. Quel dommage que cela n’arrive qu’une fois au fil du parcours !  
Au cours de ces deux temps se dit et se raconte l’Histoire du village à travers des histoires et des anecdotes personnelles que la mémoire réactive. Histoires individuelles, histoires et Histoires collectives. Bonheur de l’avoir vue, une fois dans sa vie, d’avoir été là quand La Berre eut son lit à sec – très beau moment, la présence d’une comédienne sur le bord de la rivière donnant corps à cette voix qui ouvre la porte d’un jardin secret.  Avoir aimé son travail d’employée de la poste, avoir su atténuer l’impact d’une nouvelle quand celle qu’on apportait était mauvaise. Avoir participé au mouvement collectif de création d’une coopérative viticole. A 11 ans prévenir la maîtresse qu’on manquerait l’école pour aider à la vigne.        « Maintenant, les jeunes ils n’y vont plus à la vigne, non, ils n’y vont plus. »
 
Se dit aussi l’histoire en construction en évoquant les perceptions et les réactions personnelles confrontées à l’évolution du village : anciens et nouveaux habitants, besoin et non besoin des petits commerces en disparition. « On vit mieux maintenant, mais je préférais la vie d’avant » regrette dans un enregistrement une habitante ancienne. elephantvert_portel6  
elephantvert_portel8 elephantvert_portel9  
L’expérience est probante, émouvante et précieuse. Je la perçois comme un très beau point de départ à une démarche qu’il serait important, voire vital, de développer et d’enrichir, puis de colporter dans d’autres villages. Ouvrir les portes du passé pour mieux entrer dans l’avenir en se tenant sur le seuil du présent."  

elephantvert_portel11

 

 
 
 
 

 

 

 

Distribution :
Direction artistique, conception, recueil de paroles, écriture théâtre et son : Claire Madelénat et Pierre Delosme
Interprètes : Claude Lecat, Claire Madelénat et Pierre Delosme
Régie son balade : Daniel Bardou
Mastering :  Ali Laouamen - Studio Koala

Diffusion:Cerise Praxy

et bien sûr les habitants du village...      

 

elephantvert_portel12



L'emporte-voix a été présenté à Portel-des-Corbières en 2012 et à Sommières 2013.


 

 

 

 

 

L'Eléphant vert - Compagnie théâtre de rue/street theatre / Arts de la rue
 

DATACULA,


the frightful comedy of Conscience Street



December 2010
Creation

First play for Soundscope 360°

2011_visueldata

What better than the street  to lay a street? A street in a street, a street out on the street, a street of living beings full of their own history.

“DATACULA ” shows us a “glass society” where global surveillance and benevolence protects us from ourselves.
a deforming mirror where our world gazes at itself. A world where numerical vampires flourish at the very heart of our psyche, very lovingly reduced to that of an infant…

A contemporary fair-ground sideshow, a theatre of illusion filled with black humour and served by five real actors and twelve virtual actors materialised by the “SONOSCOPE 360°”.

“DATACULA ” talks about inner adventures of lucidity when functioning in the very heart of a fantastic and dark, yet tragically comical world.

When Freedom of thought is under house arrest...

data_accueil

Download
TECHNICALS CONDITIONS
Download
PERFORMANCE'S FILE

PanoSonoscop





In 33 minutes 30, DATACULA it is :
data_chien 37 characters played by 5 performers
1 round of fears
1 delivery of citizen points citoyens
58 costume changes
79 stair climbs or descents
1 speech
2 Mirage Advertising
24 lift climbs or descents
9 lazer shots with explosions
1 street's
examination
4 Personalized advertisements
1 system failure and its reactivation
1 tirade of resistant

11 taken to the DB: provider of welfare or Data-bank
3 aspirations of fear
10 garlic giant heads, 4 garlic bright braids and 10 garlic cloves standard

3 sound tracts from the ailleurs resistance and Garlikers
1 killing
12 vampires flights including 5 with thoughts sucking
10 garlic giant heads, 4 garlic bright braids and 10 garlic cloves standard
1 aspiration of youth
2 simultaneous transformations
1 escape from fear
2 attacks with garlic
1 bin cannibal
1 fear murder
4 advice or order ads
3 anti-ailleurs ads
1 Dog-Barrier
5 brain connection implants for digital vampire (flashing)
More than 300 people spread over 3 performances
1 technician
... and more...
data_fourrureValentin
data_aspipeur “I have to prevent you : everything you think may be used against you”
Philip Dick





TOUR 2011 :  

09/04 - Drôles de Carnaval - Arles (13) - Première en région
08/05 - Saison Label Rue - Rodilhan (30)
09/05 - Lycée Tour - Rodilhan (30)
29/05 - Les Nocturbaines - Paris XXème
09/07 - Rue(z)-vous - Valbonne (06)
05/08 and 06/08 -
Strassentheaterfestival ViaThea - Görlitz (Germany)
18, 19 and 20/08 - Festival Eclat (OFFICIAL SELECTION) - Aurillac (15)




PREMIERE : on December the 11th, in Aurillac during creative residence
data_steve1





CAST

data_Sdefmanche Author, stage director : Pierre DELOSME
Musical score :
Eric CRAVIATTO

Performers :
Sophie COCHET, Fabrice PARDOUX, Sébastien PEYRASSE,
Claire MADELÉNAT and Pierre DELOSME

Consulting writer :
Bernard AVRON
Consulting stage director, performer :
Bernard MAITRE
­
Stage director’strainee : Johanna BIEHLER

Designer, props, stage director’s assistant : Matthieu AUDEJEAN with the participation of Philippe CAMPANA and Yann DURAND
Costume designer and props :
Virginie BREGER
Costume and props’ trainees : Lise PEREIRA, Estelle GUERIN et Edouard DESSAY

Sample of vampires’voices : Ali LAOUAMEN
Sound managers :
Daniel BARDOU, Lilian HERROUIN and Géraud CASSAGNE

Tour sound manager :
Camille LUCCHINO

Administration/Booking :
Elsa CORDIER


 




“DATACULA, l'épouvantable comédie de la Rue des consciences" is supported by


. Le Parapluie, International Center of Artistic creation - Aurillac (15), www.aurillac.net
. Le Fourneau, National Street Art Center of Bretagne  - Brest (29),www.lefourneau.com
. L’Abattoir, National Street Art Center - Ville de Chalon-sur-Saône (71), www.chalondanslarue.com
. Le Citron Jaune/Ilotopie, National Street Art Center - Port-Saint-Louis-du-Rhône (13), www.ilotopie.com
. French Culture Minestery (Direction Générale de la Création Artistique) : Aide à la Résidence de Production
. L'ADAMI : Aide au projet artistique
. City of Arles : Aide à l'écriture et à la création
. La SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) : Fonds de soutien Musique de Scène
. RECREA (Réseau d'Education Culturelle Régional de l'Enseignement Agricole) : Dispositif “Nature Sensible 2010"
. Technical collaboration with GMEM (Centre National de Création Musicale de Marseille) / Holophon® pour la multidiffusion
. Writting residences at Le Parapluie, International Center of Artistic creation - Aurillac (15) and at Le Lieu Noir - Sète (34)


logo-fourneau_fondnoir

abattoir

nouveau logo citron oct 2010

logo_eclat_coul

culture

2010arles

Adami_noir

SACD_petit

copie_privee_noir

recrea

logolieunoir

logo_gmem



"There are those who confuse watching-over and being watched



L'Eléphant vert - Théâtre de rue/street theatre
 
  • «
  •  Start 
  •  Prev 
  •  1 
  •  2 
  •  Next 
  •  End 
  • »


Page 1 of 2